/, Recherche médicale/Vaste étude de l’Université McGill sur la prévention du VPH à l’aide des lubrifiants Divine 9

Vaste étude de l’Université McGill sur la prévention du VPH à l’aide des lubrifiants Divine 9

La Division de l’épidémiologie du cancer de l’Université McGill a sélectionné le lubrifiant personnel Divine 9 pour participer à son expérimentation, à grande échelle et à double insu, sur les humains de la capacité du lubrifiant intime à prévenir la transmission du virus du papillome humain.

L’étude s’appelle CATCH, un acronyme de Carrageenan-gel Against Transmission of Cervical HPV (gel de carraghénine contre la transmission du VPH du col de l’utérus).  Elle consistera à détecter la présence d’infections par le VPH chez quatre cents femmes qui se porteront volontaires pendant une période d’un an.   Divine 9 est le seul lubrifiant qui a été choisi pour participer à l’étude.

 

Consultez le communiqué de presse annonçant l’étude clinique de l’Université McGill